– PEINTURE –

Hermie JANSEN


Depuis 2016, Hermie Jansen vit dans le Puy-de-Dôme, en Auvergne, au cœur de la France. Son atelier de peinture s’appelle «Atelier Hermietage».
Elle a ressenti la passion de la peinture depuis aussi longtemps qu’elle s’en souvient. En fait, elle a toujours travaillé avec des pinceaux et de la peinture. Elle fabrique ses toiles elle-même. Elle laisse son imagination continuer quand elle ne peint pas. 
Ce qu’elle aime dans la peinture, ce sont les différentes étapes du travail : méditer sur un nouveau sujet, le premier montage, la création de la peinture qui implique parfois des choix et des renoncements, et enfin la phase finale, est-ce BON, et… est-ce fini?

Elle a toujours été très attirée par les objets anciens à l’aspect vieilli. Elle aime l’atmosphère, leur caractère, leur apparence. Enfant, elle allait aux marchés aux puces. Quand elle rentrait à la maison avec toute cette beauté récupérée, sa mère soupirait toujours: “Ma fille, que vas-tu faire de toutes ces ordures, ta chambre en est déjà pleine!” Elle peut encore ressentir de la joie en regardant une poêle rouillée, de vieux jouets pour enfants, une bouilloire sifflante bosselée ou une trappe en bois grinçante à la peinture qui s’écaille. Cette prédilection pour les objets anciens explique que ses tableaux traitent souvent de sujets qui sont altérés, usés, fissurés ou corrodés, mais qui sont si beaux pour elle.
Au cours d’une de ses balades à cheval qui est une autre de ses grandes passions, sur une petite route solitaire qui suivait de nombreux sentiers étroits, elle a découvert, dans la verdure, une vieille voiture française abandonnée, rouillée. Elle était juste là, envahie de ronces, recouverte de mousse et à moitié enterrée dans le sol. Elle était envahie par la nature mais d’une beauté indescriptible! Elle a immédiatement pensé : « Comment pourrai-je arriver ici avec mon matériel pour rendre cette impression ? Elle a peint cette première voiture abandonnée, vieille et oubliée, puis par la suite beaucoup d’autres ! Elle est toujours très heureuse quand elle trouve quelque part un nouveau sujet qui l’inspire.

Elle peint avec l’intention de provoquer une impression forte, une représentation d’un court instant. Elle peint des carcasses de voitures rouillées dans l’atmosphère de la lumière qui brille à travers la végétation et les ombres projetées par les branches d’arbres. Elle peint la plasticité, les reflets, les ombres avec de la peinture (huile ou Acrylique), des pinceaux et des spatules. Il lui arrive de rester proche de la réalité mais souvent elle dessine selon ses propres intuitions artistiques. Cela crée une combinaison de représentation du sujet, de réalisme et d’abstraction, mêlant parfois ses choix conscients avec l’intervention du hasard. Les sujets, souvent peints en gros plan, sont de bonne taille. Le spectateur doit se sentir partie prenante de l’ensemble, comme impliqué dans un peu d’intimité. Elle utilise des morceaux de ferraille dont la valeur artistique était cachée. Parfois avec un peu d’humour, elle dépeint ce qu’elle perçoit de la beauté et de l’impermanence des choses qui ont vieilli.